© 2019 Nadège DE JEAN

Ma pratique

Comment ça se passe ?

Durant le premier entretien, nous échangeons autour de votre problématique, qu’elle soit de l’ordre personnelle, professionnelle, familiale ou sociale. L’identification de cette ou de ces problématiques va permettre de définir ensembles une fréquence de séances.

Ce cadre n’est pas immuable et peut être modifié à votre demande suite à un accord mutuel si cela n’entrave pas à votre suivi.

Je m’engage à respecter le code de déontologie des psychologues, en restant dans l’écoute neutre, bienveillante et sans jugement, tout en vous garantissant une confidentialité.

Je prends en charge diverses problématiques. Celles-ci peuvent aussi bien concerner des problématiques d’anxiété, de deuil, de dépression, d’angoisses, de la gestion des émotions, des traumatismes, des phobies (sociales, d’impulsion etc.), de l’affirmation de soi, des problématiques familiales, de la confiance en soi, des violences conjugales, des troubles de la sexualité, des idées suicidaires que tout autre facteur d’une souffrance interne.

Mes approches :

Le suivi psychologique se distingue de la psychothérapie en ce sens où il s’agit d’intervenir à un moment donné dans votre vie pour travailler sur une problématique précise. Mon rôle est de vous accompagner à cet instant-là afin de vous amener à soulager une souffrance psychologique en vous amenant à une autre approche de votre souffrance par un regard extérieur sur votre problématique. Il s’agit principalement d’un soutien moral et psychologique à court terme.

 

La psychothérapie quant à elle, concerne une toute autre demande. En effet, celle-ci va au-delà du soutien moral, mais concerne un travail plus profond qui demande un investissement tout autre de la part du patient. Généralement, une psychothérapie nécessite un temps plus long. Elle permet de traiter des problèmes psychologiques tels que la dépression, les troubles de l’alimentation, le trouble panique, l’anxiété ou encore divers troubles de la personnalité.

 

Qu’il s’agisse d’un suivi psychologique ou d’une psychothérapie, il est important de bien choisir son praticien, comme nous le faisons pour tout autre professionnel : un psychologue est avant tout un être humain avec sa personnalité propre. De ce fait, il ne pourra pas correspondre à chaque patient qu’il rencontrera tout comme lui se verra confronté à ses propres limites. Ainsi, il est important que vous puissiez vous écouter et vous autoriser à changer de praticien, tout en gardant en vous cette motivation qui vous avait amené à commencer un suivi, en continuant votre recherche du « suffisamment bon psychologue » pour vous.

 

Quelques idées reçues : 

  • Un psychologue n’a pas toujours la solution : en effet, bien que beaucoup espèrent trouver des réponses rapidement et de manière efficace, nous ne pouvons pas aller contre le développement psychique de chacun et ainsi patience et investissement sont maîtres mots. Vous avez les réponses à vos problématiques, disons que le psychologue est une petite lumière à travers votre chemin intérieur pour retrouver cette solution cachée.

  • Non vous n’êtes pas fous ! Bien que la psychologie ( associée généralement à la psychiatrie, bien qu’il ne s’agisse pas de la même chose) ait longtemps été considérée comme un travail auprès de « fous », les temps ont changé (ouf !). Considérons que vous soyez blessé physiquement à tel point qu’une douleur vous irradie le corps et que vous n’êtes pas en mesure de vous soigner seul : dans ce cas, vous allez voir un médecin. Nous pouvons dire qu’il s’agit de la même chose pour le psychologue : lorsqu’une souffrance psychologique est trop intense et que vous vous sentez en incapacité de pouvoir seul vous sortir de cette souffrance, alors il est important que vous puissiez vous autoriser à demander une aide extérieure.

  • Nous ne sommes pas là pour vous dire de rester ou non avec votre conjoint(e) ou si vous devez quitter votre travail. Bien qu’il arrive à un moment donné dans le cas de suivis longs de conseiller certains patients de manière ponctuelle, nous ne sommes pas dictateurs de votre vie et n’avons aucune prise sur vos actions quotidiennes. Il est important de vous écouter et de faire vos choix tout en prenant en compte votre propre temps : si certains peuvent agir dans l’instantané, d’autres personnes auront besoin de réfléchir avant de pouvoir passer à l’action, chaque comportement équivaut à l’autre.

 

Mon rôle en tant que psychothérapeute et psychologue n’est pas de vous garder dans un suivi éternel, mais de vous permettre de pouvoir vous détacher de la nécessité de venir me voir une fois que vous aurez retrouvé une force intérieure suffisante pour faire face à des situations de crise et ainsi retrouver une certaine forme d’autonomie.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now